Nature

Dans les vallées du Canavese nous pouvons trouver, dans les terres hautes et sauvages, une nature immaculée, une wilderness intégrale, avec une flore et une faune uniques, tandis qu’à des altitudes plus basses nous pouvons découvrir de doux paysages de vertes collines, plantées de vignes et de vergers, parsemées de bois et de villages.



Les Vallées du Canavese accueillent le versant piémontais du Parc national du Grand-Paradis, la plus ancienne aire protégée d’Italie, créée en 1922 pour protéger les deux mille deux cents hectares de la réserve de chasse donnée par le roi Victor-Emmanuel III à l’État italien. L’emblème du parc est le bouquetin, mais il est vraiment fréquent, notamment si l’on est accompagnés d’un guide expérimenté, d’apercevoir aussi des chamois, des marmottes, de grands rapaces comme l’aigle ou le gypaète ou découvrir l’extraordinaire biodiversité de la végétation présente dans le parc. Dans les bois du fond de la vallée, les arbres que l’on rencontre en plus grand nombre sont les mélèzes, mélangés aux sapins rouges, les pins cembros et, plus rarement, les sapins blancs. Au fur et à mesure que l’on monte le long des versants, les arbres laissent place aux vastes pâturages de montagne, riches de fleurs en fin de printemps. En montant encore et jusqu’aux 4 061 mètres du Grand-Paradis, le paysage se caractérise par ses roches et ses glaciers. Un réseau très dense de sentiers balisés permet d’effectuer des excursions qui satisferont toutes les exigences.

La présence du Parc national constitue un moteur d’attractivité qui attire chaque année un important nombre de visiteurs venant aussi de l’étranger.

À l’heure actuelle, le Parc national du Grand-Paradis possède son propre réseau d’établissements d’accueil, d’information et pour les visites des touristes : les centres des visiteurs à Locana, Noasca, Ceresole et Ronco ; le secrétariat touristique et centre d’éducation environnementale à Noasca ; les sentiers nature à Noasca, Ceresole et Ronco ; les expositions sur la faune, sur la culture locale et sur l’environnement, les kiosques d’information. C’est grâce à ces structures que s’est mise en place, avec le temps, une offre articulée pour le tourisme scolaire et didactique environnemental, qui peut utiliser le territoire du parc comme un intéressant laboratoire de recherche et de découverte de la biodiversité. En plus des programmes didactiques dédiés à la flore et à la faune sont proposés aussi des itinéraires et séjours sur le thème des énergies renouvelables et de la culture populaire du territoire.

Mais pas seulement le parc : la qualité du milieu naturel et le caractère agréable du paysage des vallées du Canavese, du Haut Canavese à la Vallée Sacra, de la Valchiusella à la Doire Baltée, grâce au dense réseau de sentiers, chemins et petites routes, les rendent tout particulièrement adaptés à toutes les excursions à pied, en vélo et à cheval, en particulier pour les personnes en quête de détente et d’un environnement accueillant où pratiquer leurs activités. Un très vaste éventail d’excursions à la journée ou de trekkings de plusieurs jours est disponible, il est possible de les parcourir en toute autonomie ou sous l’égide de guides et d’accompagnateurs naturalistes. Le territoire compte une autre aire protégée : la Réserve naturelle du Mont-Sacré de Belmonte, qui possède d’excellents atouts au niveau historico-culturel et dévotionnel.

La réserve naturelle a été instituée par la Région Piémont sur une partie du territoire de Cuorgnè, Pertusio, Prascorsano et Valperga, et comprend une grande partie de la colline de Belmonte, un relief qui se dresse, isolé, à l’entrée de la Vallée de l’Orco, un affleurement granitique singulier au sommet duquel on domine la plaine, de la Serra d’Ivrea (moraine latérale gauche) aux collines de Turin. Les affleurements de granite rose succèdent aux bois constitués de taillis de châtaigniers, chênes, châtaigniers et bouleaux. Le granite rose de Belmonte est une roche sujette à une importante altération d’origine météorique, à tel point qu’elle forme des dépôts de fin gravier rougeâtre, du gros sable qui se prête facilement à l’érosion qui agit sur les flancs de cette hauteur et, surtout sur le versant nord, donnant naissance à des vallées en forme de fosses d’érosion, appelées localement « sabbionere » où le sable, en fonction des lieux, se teint d’une couleur rougeâtre, violette ou blanche. La végétation comporte quelques espèces typiques des zones humides assez rares, comme la fougère royale (osmunda regalis) ou aigle, la plus grande fougère que l’on peut trouver dans le Piémont ainsi que la drosera, une petite plante insectivore haute seulement de quelques centimètres, aux feuilles recouvertes de poils glanduleux sensibles pour la chasse aux petits insectes. Un parcours traditionnel à parcourir à pied passant par le parc de Belmonte (au-delà de celui du chemin de croix, qui passe par le haut du Mont-Sacré) est le sentier des « Tabernacoli » (Tabernacles), qui, de Valperga mène au sanctuaire de Belmonte et qui porte ce nom compte tenu de la présence, le long du parcours, de piliers votifs sur les 15 mystères du rosaire. Il se parcourt en montée pendant environ 40 minutes.

À propos de détente, il faut citer les superbes torrents, fréquentés en été par baigneurs et personnes en quête de détente (Orco, Chiusella, Piova, Savenca), qui possèdent souvent, sur leurs berges, des espaces équipés pour les touristes.

Il est possible ci-dessous de télécharger l’e-book des parcours de randonnée présents dans les Vallées du Canavese. Les principaux parcours intervallées y sont décrits (GTA, Voie Alpine, Giroparco et Haute-Voie du Canavese) ainsi que certains parcours concernant chaque vallée, qui offrent d’intéressantes occasions de visite et de découverte du territoire.

Il est aussi possible de télécharger la carte des parcours de randonnée intervallées.



Condividi su
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Fondo europeo agricolo di sviluppo rurale. L’Europa investe nelle zone rurali. PSR 2014-2020, Misura 19 - Supporto allo sviluppo locale LEADER

Gal Valli del Canavese

C.F./P.Iva e n. Registro Imprese di Torino 08541120013 R.E.A. di Torino n. 981247 Capitale sociale €. 76.100.

Privacy Policy